Sujet à la mode qui inclut :

  • les réseaux de capteurs ( température , humidité, bruits , gaz  ) dans les locaux ou à l'extérieur 
  • les stations météo 
  • le suivi du bétail ( vêlage , position GPS, état général ) : recours aux accéléromètres pour mesurer le mouvement de la tête  , de la queue 

pour transmettre les données plusieurs systemes existent :

sur longues distances :

  •  sigfox : plusieurs dizaines de kilomètres , la reception se fait sur des bornes reparties dans 60 pays , il faut se connecter sur leur réseaux internet ( abonnement de quelques euros par an ) le débit de transmission est faible
    ce réseau est surtout unidirectionnel ( compteurs d'eau ,niveau d'eau dans les lacs )

    start up française dont l'avenir est toujours incertain étant donné la possibilité d'utiliser d'autres réseaux 
  • LORA : le concurrent orange de sigfox , technologie identique ( longue distance ) mais est reçu sur les réseaux téléphoniques actuels et standards
     
  • LTE-M : lancé  par orange vise les villes et l'industrie connectée 

  • systemes propriétaires : de type texas instruments qui émettent en 868 MHz et sont reçus sur des gateways (recepteurs ) batis avec les mêmes puces que les émetteurs ( exemple cc1310 de texas instruments ) : pas d'abonnement à un réseau téléphonique ou internet , la consommation peut etre tres basse ( un capteur de température et humidité a une autonomie de 5 à 10 ans avec une petite pile bouton ), la portée atteint quelques kilometres , 100 metres à l'interieur d'un local ( grange , maison )

OPTOMESURES est à même de vous proposer un réseau sur mesure avec une de ces technologies  . Nous consulter .

 

C'est un probleme auquel sont confrontés principalement les éleveurs.

En effet, le taux d'humidité du fourrage lors du pressage a une influence sur :

  1. le risque d'inflammation du à la fermentation au coeur des balles
  2. la qualité nutritionnelle du fourrage qui depend  de la temperature subit par les balles apres leur pressage 

Les 2 sont intimement liés : une forte fermentation signifie temperature elevée et donc qualité nutritionnelle moindre. 

La quadrature du cercle de l'eleveur : recolter tot dans la saison ( mai ) pour avoir la meilleure qualité nutritionnelle mais avec un fort risque d'humidité ou recolter tardivement ( juin/juillet ) en perdant de la qualité nutritionnelle avec un risque inflammatoire moindre .

 

D'ou l'interet de connaitre avec precision le taux d'humidité du fourrage lors de son pressage .

 

TECHNIQUES DE MESURE :

  •  mesure d'impedance electrique entre 2 plaques metalliques : depend de la densité du fourrage , de la frequence d'analyse ( une mesure de resistance electrique est parfois utilisée )
    efficace s'il y a très peu d'air entre les plaques car l'air diminue considérablement la capacité électrique ( donc la matière doit être fine ou très compressée  ) 

  • mesure par absorbance des micro ondes ( de type 2.4 Ghz ) : utilisée pour de la matière déjà presque sèche ( exemple :tabac ) mais au delà de 15% d'humidité l'absorption des micro ondes est trop importante 

  • mesure par spectrophotometrie infra rouge : analyse le 1er mm d'epaisseur de la matiere , c'est donc une analyse de surface inadequate pour mesurer le fourrage ( et technologie trop chere )

  • mesure par séchage au micro ondes : c'est la seule mesure précise, mais irréalisable au champ ( à utiliser pour calibrer ses éventuels équipements )

humidité  est un terme générique qui recouvre divers constituants ayant une influence sur la mesure :  

  • l'humidité ( H2O gazeux) de l'air

  • l'eau sous forme de liquide "libre" , c'est à dire non lié à d'autres molécules ( eau de condensation , de pluie ) elle est située en surface du fourrage ou dans les espaces vides ( interstitiels )

  • l'eau présente dans les cellules : c'est cette eau qui est relarguée rapidement lors de la fermentation ( phénomène de lyse ) et qui donne du jus de fermentation , sa teneur en sels minéraux donne des propriétés électriques de type électrolyte ( pile ) et absorbante aux ondes électromagnétiques ( les ondes pénètrent moins dans le fourrage en fermentation )

    dans le cas d'un séchage trop rapide du fourrage ( soleil intense ) on peut avoir l'impression que le fourrage est sec , mais par un phénomène de croutage ( la surface sèche trop rapidement , croute et empêche l'élimination de l'eau plus en profondeur (dans les cellules )

Systeme developpé par Optomesures apres 3 ans de R&D : 

Résumé du principe : la mesure de température à l'interieur des balles de foin pendant le pressage et pendant le ramassage permet de mesurer le risque inflammatoire de 100 % des balles 

ce systeme , simple et peu onéreux , permet de gérer le STOCKAGE DES BALLES , evite d'avoir à ressortir tout son fourrage en cas de suspicion 

Les balles à risques sont mises à l'ecart en attendant que la fermentation s'arrete 

le dossier complet :    systeme de prevention des incendies de fourrage